L'Asie du Sud-Est

Quelques œuvres emblématiques de la collection.

Buffle

Ce sarcophage zoomorphe ou erong, issu de l'art des Toraja Sa'dan, une ethnie importante de l'île de Sulawasi en Indonésie, autrefois appelée Célèbes, représente un buffle d'eau, l’animal domestique et sacrificiel par excellence.

Cet ossuaire en bois, complet et doté d'une vraie paire de cornes de buffle, est entièrement gravé. Le décor, hérité de la civilisation Dong

Son du Vietnam, se compose de motifs en forme de tête de buffle (richesse), de clés brisées (bonheur pour les descendants), de cercle solaire (noblesse et grandeur), de sac tressé (paix et bonheur), de feuilles de l’arbre banyan (fécondité).

Cette pièce, qui illustre l'art et les croyances des Toraja, est un chef-d'œuvre de l'art animalier.

Ossuaire en forme de buffle d'eau,
Indonésie, Sulawesi (Célèbes), Ethnie Toraja Sa'dan,
XIXe siècle,
Bois de teck gravé et polychromé, cornes de buffle.
Achat, 2001.
Inv : 001.5.1 3938929
© Image Art

Vishnu

Statue de divinité masculine.

Cette statue en grès provient du Cambodge. Elle représente une divinité, comme l’indique le diadème, accessoire réservé aux dieux et aux déesses, sans doute le dieu hindou Vishnu. Cette œuvre a été réalisée au début du XIIe siècle, sous le règne de Suryavarman II. Les yeux soulignés d’une incision se prolongeant vers les tempes, le chignon cylindrique ou encore le costume sont autant de marqueurs de ce « style d’Angkor Vat ».

Son aspect initial était bien différent de celui d’aujourd’hui : peint de couleurs vives, vêtu de brocards, le dieu était aussi paré de bijoux glissés notamment dans les lobes d’oreille… 

Les lions mythiques

Paire de lions mythiques.

 

Campés sur leur arrière-train, face tournée vers le ciel et gueule entrouverte, ces deux lions, datés du début du XVe siècle sont des entités bénéfiques symbolisant le Bouddha et la puissance de son enseignement.

Issus de l’ancien royaume d’Annam, au nord du Vietnam, ils encadraient à l’origine un encensoir dans un important temple bouddhique. Pour ce type d’objets l’usage du bronze, matériau onéreux et difficile à mettre en forme, est rare. Son emploi indique que les commanditaires étaient très fortunés, et sans doute issus de la cour impériale.

 

 

- Image en taille réelle, .JPG 1,09Mo (fenêtre modale)