Spectacle de Raguko

Spectacle-fête | Spectacle | Musée des Arts asiatiques | Croyances-coutumes

  • Le de à

Image en taille réelle, .JPG 2,65Mo (fenêtre modale)

Art japonais littéraire humoristique

Spectacle gratuit pour adultes et enfants dès 8 ans


Deux artistes renommés au Japon dans l’art du Rakugo d’Osaka, Maître Someta Hayashiya et Monsieur Cyril Coppini, viendront faire leur « One man show » au musée.

Réservation en ligne indispensable

Petite introduction au rakugo

La France est une amoureuse du Japon. Pourtant, force est de constater que le public français connait peu de choses sur les arts populaires du Japon. Si des arts comme le Nô ou le Kabuki parviennent sur les scènes françaises, qu’en est-il du Rakugo ? Qui connait les Yose, ces théâtres où l’on vient se détendre tout en perpétuant une tradition vieille de plusieurs siècles ? Pourtant, le Rakugo, l’art japonais du conte humoristique, est suivi au Japon par des millions de personnes dans les théâtres et même chaque dimanche à la télévision ! Chaque année, des films, des séries et des mangas viennent attester de l’engouement des Japonais pour leur culture populaire. Cet art narratif traditionnel remonte au XVIe siècle. Le Rakugo est l'art de la parole, 'parole qui a une chute' comme le signifient les deux caractères composant ce mot : 落語. Cette chute prend souvent la simple forme d'un calembour. Art codifié, le conteur est assis et ne peut mouvoir que le haut de son corps. Cette contrainte formelle oblige le conteur à développer toutes ses possibilités vocales, rythmiques, à ménager ses effets pour mieux exacerber cette chute attendue. L’éventail, sensu, et la serviette de tissu, tenugui, sont les deux accessoires qui permettent à l’artiste de mimer à la fois la gestuelle du quotidien japonais et les situations les plus loufoques.

 

 

Né à Nice, Cyril Coppini vit depuis 20ans au Japon. Il est conteur de Rakugo depuis 2010. Il obtient le 3ème prix lors du « Tournoi international de Rakugo de Chiba » en 2011. Son talent est vite reconnu dans son pays d’adoption et il enchaîne depuis les représentations. Il contribue activement à la diffusion du Rakugo à l’étranger : coordinateur des représentations en France de maître Ryuraku Sanyutei, organisateur avec la Cie Balabolka du spectacle « Rakugo Tokyo / Osaka Express » au Festival d’Avignon 2014, traducteur de « Le disciple de Doraku », intervenant au Festival International « Tembeu » de Thio (Nouvelle-Calédonie) et au Salon International du Livre Océanien (SILO) de Nouméa en 2016. Depuis 2015, il donne des conférences sur « Le Rakugo à l’étranger » dans de prestigieuses universités japonaises et les centre culturels de la NHK à travers le pays.

Depuis mars 2016, il se produit régulièrement sur la scène du « Toyokan », illustre cabaret où Takeshi Kitano a fait ses débuts, dans le quartier d’Asakusa.

Hayashiya Someta est un maître du courant d’Osaka, plus voyant et plus facile d’accès que celui de Tokyo. En plus de raconter des histoires en japonais, anglais et espagnol, il pratique le shamisen (luth japonais), la magie et le kami-kiri (art du dessin découpé).

En 2014, cet « homme orchestre » du rakugo a posé ses valises pendant un mois au Festival d’Avignon mais se produit régulièrement depuis plusieurs années au Canada, en Espagne et en Ecosse avec un succès toujours copié, jamais égalé : un vrai cartoon en chair et en os pour le plaisir des grands et des petits !